Fongicide translaminaire

Le déplacement translaminaire d’un fongicide est une migration rapide, des surfaces foliaires vers les tissus internes des couches de l’épiderme et du mésophylle. Les matières actives « translaminaires » sont encore appelées « pénétrantes localisées ». C’est-à-dire que la substance pénètre localement dans la plante sous la cuticule au niveau du point de contact entre la feuille et la gouttelette de fongicide, mais ne voyage pas dans la plante à travers le xylème et le phloème. A priori, les nouvelles feuilles ne sont alors pas protégées. Par ce mécanisme, la substance peut également atteindre la face opposée de la feuille qui n’a éventuellement pas été pulvérisée. Le transfert translaminaire de la substance peut prendre un à plusieurs jours pour être effectif dans la plante.

La vidéo suivante de DowAgroScience explique brièvement le concept à travers la matière active Spinétorame.

Fongicide systémique

Un fongicide est dit systémique lorsqu’il se déplace à travers le xylème et/ou le phloème : le système vasculaire de la plante. Il est donc absorbé par les feuilles ou racines et peut se déplacer vers le haut et les extrémités de la plante. Les feuilles qui émergent après l’application sont donc protégées. De ce fait, les fongicides systémiques sont souvent des fongicides curatifs. Les triazoles par exemple ne se déplacement que par une systémie ascendante ou “diffusion acropétale” c’est-à-dire qu’elles ne se déplacent que dans le xylème. Le foséthyl-aluminium, hautement mobile dans la plante se diffuse dans les deux canaux.

Fongicide mésosystémique

Pour les  fongicides mésosystémiques, une partie de l’ingrédient actif est absorbée par la couche cireuse en surface de la plante et forme un dépôt résistant aux intempéries.
Ce dépôt agit comme un réservoir verrouillé qui réapprovisionne continuellement l’ingrédient actif métabolisé par la plante et prévient l’infection en assurant une protection continuelle de la plante traitée. La redistribution du fongicide sur la surface de la plante se produit par le mouvement en phase vapeur et l’humidité. Le mouvement en phase vapeur
est localisé sur le couvert de la plante, ce qui permet de protéger les surfaces
des autres plantes avoisinantes. C’est le cas de certaines strobilurines comme la trifloxystrobine.

Fongicide de contact

Les fongicides de contact ne pénètrent pas à l’intérieur de la plante mais restent en surface car ils ont une forte affinité pour les surfaces hydrophobes. Ils protègent donc la plante par le biais d’une couche qui agit comme un bouclier. Lorsque la plante croît, les nouvelles zones de croissances ne sont alors pas protégées. En général, ces fongicides sont donc préventifs.

Mode de transport des fongicides
Figure 1 : schéma descriptif du mode de transport des fongicides. Sym : symplastique. Apo : Apoplastique. Trans : translaminaire.